Une seconde vie pour les postes d’ERDF redevenus agréables aux yeux des riverains.

Les postes électriques ont souvent été la cible de nombreuses dégradations et autres tags. Mais aujourd'hui, ces transformateurs électriques sont beaucoup plus esthétiques grâce au projet d'habillage, par des graffs ou des fresques de ces transformateurs ERDF.
2236851_396_12350147_1000x500

 

Ces nombreux graffs « interpellent les gens », précise Fabienne Bruneau, chargée de communication numérique à Charente tourismes. Grâce à cette opération originale, ces vieux postes retrouvent une seconde vie. Cette action est une démarche d'abord lancée par Angoulême, la ville du festival de la BD. Lequel sert d'inspiration à un bon nombre de peintres et de graffeurs pour redonner des couleurs à la ville par le street art. L'idée a été lancée sur les murs puis, elle s'est élargie à tout le département sur les postes de transformation électrique.

 

Une visite organisée

En Charente, on trouve entre 130 et 140 postes embellis par des graffs. Vincent Bretagnolle, du service Ville d'art et d'histoire de Cognac, parle d'un « patrimoine de demain ». Cognac compte actuellement six postes rénovés et ce projet va s'étendre au Grand Cognac. Ces graffs cognaçais ont un lien avec l'histoire du cognac : liés aux vignes, à la distillerie ou encore à l'embouteillage. Mais d'autres thèmes peuvent être abordés. Ce

tte démarche se trouve être une collaboration entre Charente Tourisme, Via Patrimoine, ERDF et la ville de Cognac, ainsi que l'Aserc (le centre social et culturel de Cognac) et Dog association. Charente tourisme vient apporter son aide à la cartographie de ces postes et

propose de les géolocaliser via Internet dans un premier temps et ensuite par les coordonnées GPS.

Cette initiative permet également d'offrir à des jeunes en difficultés, encadrés par Mathieu Perrono, une expérience professionnelle. « Ces jeunes sont doués, ceux sont des artistes », apprécie Fabienne Bruneau. Une nouvelle éducation du regard s'impose, ainsi, aujourd'hui grâce au Street Art.

Sur Cognac, une visite « Clin d'œil » - sera d'ailleurs proposée le 17 janvier afin de montrer ces représentations artistiques à ceux qui ne sont pas habitués à cet art et aux curieux. Elle se déroulera en bus - un quart des places est déjà réservé - pendant environ deux heures et débutera par le poste de transformation électrique sur la place du Champ-de-foire (1).

Margaud Etevenard- sud ouest- 08/01/2016